Accueil > Articles en ligne > Charles-Edmond

Charles-Edmond

Bulletin 115 - 2006/1

(NDLR : Suite de la lettre manuscrite de R. Connan dont le début a été publié dans le bulletin 114) - La version sur le site

Le deuxième modèle est le "Charles Edmond", un trois mâts goélette malouin, morutier terre-neuvas comme il se doit. Dans le numéro 95 de la Rose des vents j’avais déjà présenté ce bateau, mais c’était mes débuts "d’embouteilleurs" et il présentait bien des défauts de jeunesse... inévitables : pouliage composé de perles trop grosses, mature épaisse comme des poteaux télégraphiques, doris directement posés sur le pont et non sur leurs "barres de théorie". J’ai donc cassé la bouteille ! Bref, "souvent sur le métier, remettez votre ouvrage !..." mais, je ne suis pas certain que cela soit digne d’un embouteiller.

La coque étant de bonne venue, je l’ai donc remise dans une bouteille semblable à l’ancienne avec une mâture plus fine et voilure établie. Trois marins sont sur la vergue du mât de misaine à "serrer le hunier volant". En voulant couper le dernier fil du bras du palan tribord (bras de vergue de misaine) le morceau de lame de rasoir à bien coupé le bout inutile comme prévu, mais j’avais oublié que le bord opposé au tranchant coupait lui aussi... et sectionnait un bras du palan. J’ai donc transformé cet accident d’embouteillage en fortune de mer.

Un cartouche en buis sculpté et noyer, renferme une mini reproduction d’un dessin à l’encre du peintre de marine Etienne Blandin représentant le Charles Edmond.

Les couleurs de la coque sont reproduites d’après une "huile" de ce même peintre. J’ai trouvé toute cette documentation (dans notre bonne ville de Saint-Malo intra-muros) absolument nécessaire quand on veut réaliser un modèle digne de ce nom, ce qui prouve que le plaisir commence à ce moment là, bien avant le travail à l’établi. Mais c’est toujours la même antienne, je prêche des convertis et mes tribulations sont bien dérisoires ou simplement banales : celle d’un embouiteilleur plus apprenti, pas encore tout à fait confirmé.