Accueil   |   Auteurs   |   Accès rédacteurs   |    Plan du site
     

114 - 2005/4

Bateau sous globe

Rappelez-vous... dans le nunéro 8 de Rose des Vents 1979-4. Marcel Rousseau demandait “Comment mettre en flacon renversé, un bateau sur la mer à mi-globe ?”. Louis Garcia devait répondre à cette question dans un article qui, hélas, n’est jamais paru.

Après que je le lui ai demandé, Gérard TURBE a accepté spontanément de nous expliquer sa méthode, grandement inspirée de celle décrite par Peter THORNE dans“Secrets of ships in bottles”. En fait, c’est très simple, il fallait y penser... comme toujours quand on parle BB !
(Introduction de Gérard Breillat.)

JPEG - 15.1 ko

Lorsque l’on présente un bateau en bouteille tout le monde est en admiration et intuitivement, bien que cela paraisse impossible, il semble que le seul passage libre, pour entrer le navire dans la bouteille, soit le goulot.

Mais lorsque c’est un bateau sous un globe dont l’orifice est complètement obstrué, c’est le mystère.

Pourtant c’est possible, exemple ci-dessous.
(Tous les schémas n’ont pas été reproduit dans cet page Web, vous les retrouverez tous dans l’article du bulletin 114.)

Se procurer une ampoule sphérique (sphérique est très important car c’est cette géométrie qui conditionne la réussite).

J’ai utilisé une ampoule de 127 mm de diamètre qui ne fonctionnait plus car son culot était décollé du verre.

Si vous n’avez pas cette chance, il faut commencer par désolidariser le culot de l’ampoule, puis, à l’aide d’un petit disque diamanté monté sur votre mini-perceuse, vous découpez le verre du culot et vous sortez les filaments intérieurs.

Vous pouvez alors exécuter le plan de votre bateau. Vu l’ouverture généreuse de l’ampoule (25 mm pour mon cas) vous allez pouvoir faire un navire bien proportionné, bien détaillé et vous n’aurez aucune difficulté pour le rentrer.

Tracez un cercle du diamètre de votre ampoule et déterminez la hauteur de la mer pour que ce soit harmonieux (ex. : 20 mm de mer pour un diamètre de 127 mm). Dessinez votre bateau dans l’espace libre.

Vous construisez la coque de votre bateau pour pouvoir l’utiliser dès que la mer sera en place.

Comme vous avez pu le constater, le niveau de la mer dans l’ampoule se porte sur un diamètre déterminé.

Vous calez l’ampoule horizontalement et vous reportez ce diamètre sur l’extérieur de l’ampoule.(fig. 2)

Puis découpez des bandes de feuilles de plastique transparent de la longueur de l’arc de cercle délimité par la mer et vous en tapissez l’intérieur de l’ampoule en les chevauchant. Remarque : le plastique ne doit pas adhérer au verre de l’ampoule, faites un essai avant pour en être sûr.

Vous pouvez alors confectionner la mer. Personnellement j’utilise du mastic de vitrier mélangé avec de la gouache bleu outre-mer. Pendant le remplissage faire très attention à ne pas dépasser la limite des bandes de feuilles de plastique afin de ne pas laisser de traces sur le verre de l’ampoule.

Une fois le niveau de la mer atteint, présenter la coque de votre navire, bien la positionner comme sur le plan et y faire son empreinte dans le mastic encore mou. Vous façonnez la houle, une vague d’étrave et vous laissez sécher le tout.

Garder le reste de mastic pour remplir l’espace au-dessus du culot de l’ampoule avant de fixer ce dernier. Pour bien conserver le mastic roulez-le dans un papier d’aluminium.

Maintenant, construisez votre bateau selon vos habitudes. Cela vous prendra un certain temps et le mastic dans l’ampoule sera alors complètement sec.

Lorsque vous êtes prêt pour l’introduction du bateau, commencer par tester la mobilité de la calotte formant la mer. Normalement, s’il n’y a pas d’adhérence, elle doit glisser facilement.

Introduisez votre navire dans l’ampoule toujours culot à l’horizontale. Fixez la coque dans son empreinte et arrimez tout le gréement.

L’ensemble étant terminé, il faut s’assurer que tout est bien sec , c’est-à-dire que l’intérieur de l’ampoule est exempt d’humidité, car une fois le culot collé, plus rien ne pourra ressortir et vous pourriez vous retrouver avec un bateau fantôme comme Gabriel DUFOUR (Rose des Vents n°111). Pour cela, exposez votre ampoule en plein soleil jusqu’à temps que vous n’observiez plus de condensation à l’intérieur du verre (la méthode est aussi valable pour les bouteilles).

Ces précautions prises, vous pouvez faire glisser la mer devant l’ouverture de l’ampoule et procéder au remplissage de l’espace vide avec le mastic que vous avez réservé.

Pour cela confectionnez un support provisoire avec une boîte de fromage, d’environ 20cm de haut (fig.3), pour y poser verticalement l’ampoule. Puis à l’aide d’une petite spatule, aux dimensions adaptées, venez coller du mastic jusqu’au bas de l’ouverture.

Terminer en fixant le culot à l’aide d’un silicone translucide.

Turbé Gérard -  27 février 2006

  Dans le même bulletin
  » Sommaire 114
» Récapitulatif des articles publiés
» Bon de commande
» Ancien RDV
» Chébec - Le requin
» Les BB de Jules Verne

Toutes les rubriques
  Association
Le secret dévoilé
Bulletins
Liens
Services
Bibliographie
Galerie
 
       

 

© ABB, Lieusaint asso@abb-rosedesvents.com - Photo-montage du bandeau : Paysage marin © PhotoAlto 4 - Rozenbaum & Cirou.
abb-rosedesvents.com a été développé sous SPIP avec le support de PHP et de MySQL, logiciels libres sous license GNU/GPL.

Ce site est enregistré à la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) sous le n° 1033085.